CMS/SMC
Société mathématique du Canada
www.smc.math.ca
Société mathématique du Canada
  location:  À propos de la SMCcommuniqués
À propos de la SMC        
CMS/SMC
COMMUNIQUÉ — le 4 novembre 2014

Société mathématique du Canada

COMMUNIQUÉ
le 4 novembre 2014

Les lauréats du Prix G. de B. Robinson de 2014 sont annoncés

La SMC souligne deux contributions uniques en matière de recherche

G. de B. Robinson
(1906-1992)

OTTAWA — La Société mathématique du Canada (SMC) est heureuse d’annoncer les co-lauréats du Prix G. de B. Robinson de 2014. On rend hommage à Jonathan M. Borwein (Newcastle, NSW), à Armin Straub (Illinois), à James Wan (Newcastle, NSW) et à Wadim Zudilin (Newcastle, NSW) pour leur article intitulé « Densities of Short Uniform Random Walks » (qui compte une annexe de Don Zagier), Journal canadien des mathématiques (JCM), 64:5 2012, p. 961-990. Du même coup, on rend hommage à Jan Nekovár (Université Pierre et Marie Curie) pour son article intitulé « Level Raising and Anticyclotomic Selmer Groups for Hilbert Modular Forms of Weight Two », JCM, 64:3 2012, p. 588-649.

« Voilà deux merveilleux documents de recherche fort engageants, a déclaré Karl Dilcher, président, Comité de publication de la SMC. Ils sont méritoires tant pour leur qualité générale que pour la discipline qu’il a fallu pour les préparer, de même que pour leur contribution à la recherche en sciences mathématiques ».

L’article de Borwein et coll. porte sur les densités des marches aléatoires uniformes à l’intérieur du plan et en particulier sur les marches courtes comptant trois ou quatre pas et moins sur celles qui en comptent cinq. « C’est un merveilleux article écrit dans un style engageant et qui mène un projet héroïque à une conclusion triomphante », de dire Robert McCann, rédacteur en chef, JMC.

L’article de Nekovář établit des résultats de finitude remarquablement généraux pour les groupes de Selmer joints aux formes modulaires de Hilbert sur des corps totalement réels et des caractères anti-cyclotomiques d’une extension CM lorsque la fonction-L associée compte tout au plus un simple zéro à son point central. « On peut affirmer qu’il s’agit d’un traitement définitif de questions centrales découlant de la conjecture de Birch et Swinnerton-Dyer pour les courbes elliptiques sur des corps totalement réels », a observé Henry Kim, l’autre rédacteur en chef du JCM.

Le Prix G. de B. Robinson porte le nom de Gilbert Robinson, le troisième président de la SMC. Monsieur Robinson, de concert avec H.S.M. Coxeter, a fondé le Journal canadien de mathématiques (JCM) et a été le rédacteur en chef de la revue pendant 30 ans. Le prix souligne une contribution exceptionnelle au JCM ou au Bulletin canadien de mathématiques (BCM). Les auteurs des articles primés pour 2014 sont des mathématiciens accomplis, comme on le décrit dans l’aperçu de leurs projets de recherche ci-joint.

Biographies des lauréats
Jonathan Borwein (FRSC, FAA) est actuellement professeur lauréat à l’École des sciences mathématiques et physiques et directeur du Centre de recherche prioritaire en mathématiques de recherche assistée par ordinateur et ses applications à la University of Newcastle. Scientifique de la ISI fréquemment cité et ancien lauréat du Prix Chauvenet, il a publié de nombreux ouvrages dans divers domaines des mathématiques, surtout en optimisation, en théorie algorithmique des nombres et en divers types d’analyses. Il a été boursier de Rhodes en Ontario (1971), a été président de la Société mathématique du Canada (2000-2002) et a consacré la plus grande partie de sa carrière à Dalhousie et à Simon Fraser (avec des séjours à Waterloo et à Carnegie-Mellon) avant de se relocaliser en Australie en 2008.
Armin Straub Armin Straub est originaire de Heusenstamm, en Allemagne, mais a été pendant cinq ans en Nouvelle-Orléans, à la Tulane University, où il a obtenu son doctorat en 2012, sous la direction de Victor Moll. Pendant cette période, il a passé un trimestre et deux étés à la Newcastle University où il collaborait avec Jonathan Borwein. Depuis l’automne 2012, il est un étudiant postdoctoral J.L. Doob à la University of Illinois à Urbana-Champaign. Pendant ce temps, Armin a également passé une période agréable d’un an à l’Institut Max-Planck de mathématiques, à Bonn. Sa recherche porte sur les nombreux volets des fonctions spéciales, en particulier les fonctions hypergéométriques et modulaires. Il aime bien s’attaquer à des problèmes et souligner les rapports qui les unissent à la théorie des nombres, à la combinatoire et à l’algèbre informatique.
James Wan est un professeur adjoint à la Singapore University of Technology and Design. Il a obtenu un baccalauréat en sciences de la University of Melbourne en 2008 et un doctorat en mathématiques de la University of Newcastle en 2013. Comme étudiant des cycles supérieurs, il a remporté le prix B. H. Neumann pour la meilleure conférence étudiant à la réunion annuelle de la Australian Mathematical Society. Il fait de la recherche sur les fonctions spéciales, la théorie des nombres et les mathématiques expérimentales; en particulier, il s’intéresse aux marches aléatoires uniformes, aux intégrales elliptiques et aux mathématiques de type Ramanujan. Il a été coauteur de l’article intitulé Lattice Sums Then and Now, publié par Cambridge University Press.
Wadim Zudilin est un théoricien des nombres qui a obtenu son doctorat de la Moscow State University en 1995 où il est resté à titre de professeur adjoint jusqu’en 2000 et professeur agrégé jusqu’en 2008. Pendant cette période, il a fait de la recherche comme boursier Ostrowski (IHP et Paris 6 en 1999), boursier Humboldt (Université de Cologne en 2003) et boursier de la Société Max-Planck (IMPMP Bonn, plusieurs fois de 2006 à 2009). De 2006 à 2008, il a occupé un poste de chercheur principal à l’Institut de mathématiques Steklov de l’Académie des sciences de Russie. En 2009, il a accepté un poste de professeur adjoint à la University of Newcastle (NSW, Australie) et, en 2013, a été promu professeur.
Jan Nekovář est né à Prague, où il a obtenu son doctorat en 1991. Il a été un boursier Miller à Berkeley et été membre de l’Institut des mathématiques de la Charles University à Prague. En 1995, il s’est joint à la University of Cambridge, où il a été conférencier, puis chargé de cours. Depuis 2002, il est professeur à l’Université Paris 6 (Université Pierre et Marie Curie). Ses intérêts de recherche principaux sont la théorie des nombres et les aspects arithmétiques des formes automorphiques.

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

Robert McCann ou Henry Kim
Rédacteurs en chef
Journal canadien de mathématiques
jcm-redacteurs@smc.math.ca
ou Johan Rudnick, directeur exécutif
Société mathématique du Canada
(613) 722-2662
directeur@smc.math.ca

Au sujet de la Société mathématique du Canada (SMC)

La SMC est l’organisation nationale des mathématiques qui favorise la découverte, l’apprentissage et l'application des mathématiques. Ses activités portent sur l’éventail complet des mathématiques, y compris : les réunions scientifiques, les publications de recherche et la promotion de l’excellence en enseignement de la mathématique à tous les niveaux. La SMC commandite annuellement des prix en mathématiques et des prix soulignant les réalisations exceptionnelles.


© Société mathématique du Canada, 2017 : https://smc.math.ca/