CMS/SMC
Société mathématique du Canada
www.smc.math.ca
Société mathématique du Canada
  location:  À propos de la SMCcommuniqués
À propos de la SMC        
CMS/SMC
COMMUNIQUÉ — Le 19 août 2014

Société mathématique du Canada

COMMUNIQUÉ
Le 19 août 2014

Les lauréats de la médaille Fields 2014 ont des liens étroits avec la communauté mathématique Canadienne

Le médaille Fields
Le médaille Fields

OTTAWA — Quatre mathématiciens ont été récompensés pour leur excellence le 13 août dernier à la cérémonie d’ouverture du Congrès international des mathématiciens (CIM), où chacun a reçu la prestigieuse médaille Fields.

Artur Avila (Paris et Rio de Janeiro), Manjul Bhargava (Princeton), Martin Hairer (Warwick) et Maryam Mirzakhani (Stanford) ont reçu leur médaille à Séoul, en Corée, le premier jour du CIM, qui se déroule du 13 au 24 août 2014. Le CIM, premier congrès en importance de la communauté mathématique, est organisé tous les quatre ans par l’Union mathématique internationale (UMI).

Les médailles Fields sont donc remises tous les quatre ans à la cérémonie d’ouverture du CIM. Nombreux sont ceux qui les considèrent comme l’équivalent mathématique du prix Nobel. Elles sont remises à un maximum de quatre personnes à la fois, traditionnellement à des mathématiciens de moins de 40 ans. Les médailles ont été nommées en l’honneur de John Charles Fields, un mathématicien né à Hamilton, en Ontario, qui a consacré la plus grande partie de sa carrière en tant que professeur à Toronto.

« La communauté canadienne et la Société mathématique du Canada (SMC) sont très fières de la participation canadienne au CIM qui se déroule cette année à Séoul, souligne Lia Bronsard, présidente de la SMC. Dix professeurs canadiens ont été invités à prononcer une conférence, dont une conférence plénière, ce qui est exceptionnel. Qui plus est, parmi les quatre médaillés Fields, Manjul Bhargava (Princeton) est né à Hamilton, en Ontario. Toute la communauté mathématique se réjouit également du fait que pour la première fois, une médaille Fields a été accordée à une femme, Maryam Mirzakhani (Stanford). »

« La sélection des lauréats de cette année marque de nombreuses premières, précise Walter Craig, directeur de l’Institut Fields. La professeure Mirzakhani est la première femme et la première personne d’origine iranienne à recevoir cette médaille, Artur Avila est le premier lauréat brésilien, et le professeur Hairer, le premier autrichien. »

M. Craig souligne aussi que les médaillés de cette année ont des liens étroits avec la communauté mathématique canadienne. En particulier, le professeur Bhargava est un canado-américain né à Hamilton, en Ontario, qui a conservé les deux citoyennetés. Il précise également que deux des médaillés (Artur Avila et Maryam Mirzakhani) se sont rencontrés à Toronto en 1995, en tant que participants à l’Olympiade internationale de mathématiques (OIM). Ils ont aussi rencontré au Canada Subhash Khot, récipiendaire du prix Nevanlinna, qui se souvient d’avoir été assis à côté de Madame Mirzakhani, qui avait alors obtenu un résultat parfait à l’épreuve de l’OIM.

Walter Craig fait ressortir une autre connexion canadienne : le professeur Avila, qui a passé le semestre d’hiver 2011 à l’Université de Toronto en tant que professeur invité distingué du doyen, a donné un cours de deuxième cycle intitulé Ergodic and Spectral Theory of Quasiperiodic Cocycles dans le cadre du programme de l’Institut Fields sur la dynamique et le transport dans les systèmes désordonnés. Dans son cours, le professeur a parlé des travaux qui lui ont valu la médaille Fields à ses étudiants aux cycles supérieurs et aux participants du programme de l’Institut Fields.

Les nouveaux lauréats de la médaille Fields seront invités à Toronto tour à tour, à raison d’un par année, à recevoir les honneurs dans le cadre d’une série de symposiums des médaillés à l’Institut Fields. Les symposiums sont des événements à caractère très scientifique qui durent une semaine complète à l’automne et qui présentent des conférences du ou de la récipiendaire et d’autres sommités dans le même domaine. Chaque symposium propose aussi une grande soirée publique très animée à laquelle le grand public est convié, aux côtés de la communauté universitaire, de personnalités et d’importants représentants gouvernementaux. Des activités à l’intention des étudiants et des jeunes sont aussi proposées durant cette semaine, dans le but de former et d’inspirer la prochaine génération de mathématiciens canadiens.

Pour de plus amples renseignements sur les médailles Fields, consultez les pages http://www.fields.utoronto.ca/press/14-15/FieldsMedal.html (anglais) et http://www.fields.utoronto.ca/aboutus/jcfields/fields_medal.html (anglais)

Pour de plus amples renseignements sur les médailles Fields, consultez les pages

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

Dr. Lia Bronsard
Université McMaster
Présidente de la SMC
La Société mathématique du Canada
905 525-9140, poste 23418
president@smc.math.ca
ou Jessica St-James
Communications et projects spéciaux
Société mathématique du Canada
(613) 722-2662 poste 728
commsp@smc.math.ca

Au sujet de la Société mathématique du Canada (SMC)

La Société mathématique du Canada est l’organisation nationale ayant pour objectif principal de favoriser la découverte, l’apprentissage et l'application des mathématiques. Ses activités portent sur l’éventail complet des mathématiques, y compris : les réunions scientifiques, les publications de recherche et la promotion de l’excellence en enseignement de la mathématique à tous les niveaux. La SMC commandite annuellement des prix en mathématique et des prix soulignant les réalisations exceptionnelles.


© Société mathématique du Canada, 2015 : https://smc.math.ca/