CMS/SMC
Canadian Mathematical Society
www.cms.math.ca
Canadian Mathematical Society
  location:  About Usmedia releases
About Us        
MEDIA RELEASE
18 janvier, 2001

LA SMC SOULIGNE LES RÉALISATIONS EXCEPTIONNELLES DE TROIS MATHÉMATICIENS CANADIENS

La Société mathématique du Canada (SMC) a attribué le prix Krieger-Nelson 2002 à Priscilla Greenwood, le prix Jeffery-Williams 2002 à Edwin Perkins et le prix Coxeter-James 2001 à Kai Behrend.

Prix Krieger-Nelson 2002 de la SMC - Priscilla Greenwood (UBC/Arizona State)

Le prix Krieger-Nelson rend hommage aux mathématiciennes qui se sont distinguées par l'excellence de leur contribution à la recherche.

Née au Kansas (États-Unis), Priscilla Greenwood a obtenu son baccalauréat en mathématiques à l'Université Duke en 1959 et son Ph.D. à l'Université du Wisconsin (Madison) en 1963, où elle a aussi enseigné. Elle a en outre occupé un poste au Collège de la Caroline du Nord et, de 1966 à 2000, à l'Université de la Colombie-Britannique. Elle s'est jointe à l'Université d'État de l'Arizona en 2000. Elle a été nommée fellow de l'Institut de statistiques mathématiques (ISM) en 1985 et a été membre du conseil de cet organisme de 1988 à 2000.

Depuis plus de 35 ans, Priscilla Greenwood consacre ses recherches à une vaste gamme de sujets touchant aux probabilités et à la statistique. Elle a en outre établi des liens entre divers domaines dans le cadre d'un programme de recherche continu. Au cours des 15 dernières années, elle a apporté des contributions fondamentales à la statistique mathématique et, en particulier, à la statistique appliquée aux processus aléatoires généraux. Son intérêt soutenu pour les applications des probabilités et de la statistique l'ont amenée à diriger un vaste projet de recherche interdisciplinaire à l'Université de la Colombie-Britannique (1997 - 2000) financé par l'Institut Wall et mettant à contribution des dizaines de chercheurs en mathématiques, géophysique, psychologie, zoologie et physique.

Madame Greenwood prononcera la conférence Krieger-Nelson 2002 à l'Université Laval (Québec) en juin 2002.

Prix Jeffery-Williams 2002 de la SMC - Edwin Perkins (Université de la Colombie-Britannique)

Le prix Jeffery-Williams rend hommage aux mathématiciens ayant fait une contribution exceptionnelle à la recherche mathématique

Originaire de Toronto, Edwin Perkins a obtenu son B.Sc. en mathématiques à l'Université de Toronto (1975) et son Ph.D. à l'Université de l'Illinois (Urbana) (1979) et enseigne à l'Université de la Colombie-Britannique depuis 1979. Il a reçu le prix Rollo-Davidson pour jeunes probabilistes en 1983 et le prix Coxeter-James de la SMC en 1986. Il a aussi été nommé membre de la Société royale du Canada en 1988 et a obtenu la bourse Steacie du CRSNG en 1992.

La contribution d'Edwin Perkins à la théorie des probabilités est exceptionnelle. Dès le début de sa carrière, il a commencé à appliquer l'analyse non standard à la théorie des probabilités, ce qui lui a permis d'obtenir plusieurs résultats spectaculaires sur les chemins echantillons du mouvement brownien. Le professeur Perkins est une sommité internationale de l'étude des super-processus, également appelés diffusions à valeurs dans les mesures. L'analyse non standard lui a permis de trouver une description en termes de particules du mouvement super-brownien et ainsi d'établir des estimations très précises du comportement spatio-temporel de ce processus. Dernièrement, en collaboration avec les professeurs Richard Durrett (Cornell) et Theodore Cox (Syracuse), il a établi des liens entre les systèmes de particules et les superprocessus, ce qui a suscité beaucoup d'intérêt.

Edwin Perkins donnera la conférence Jeffery-Williams 2002 à l'Université Laval (Québec) en juin 2002.

Prix Coxeter-James 2001 de la SMC - Kai Behrend (Université de la Colombie-Britannique)

Le prix Coxeter-James rend hommage aux jeunes mathématiciens qui se sont distingués par l'excellence de leur contribution à la recherche mathématique.

Kai Behrend a obtenu sa maîtrise à l'Université de l'Oregon (1984), son «Diploma» à l'Université de Bonn (1989) et son Ph.D. à l'Université de la Californie à Berkeley (1991). Il a enseigné au MIT (Moore Instructor) de 1991 à 1994, avant de se joindre à l'équipe de l'Université de la Columbie-Britannique. Il a été professeur invité à l'Institut Max-Planck de

Kai Behrend est l'un des experts mondiaux de la théorie des empilements algébriques et de la géométrie des espaces de modules d'applications stables. L'importance de ce sujet en géométrie algébrique est devenue considérable en raison des prédictions inattendues faites par certains physiciens en géométrie algébrique énumérative et basées sur la théorie des cordes. Deux de ses publications, dont l'une en collaboration avec Barbara Fantechi (Trento, Italie), sont parmi les plus citées en géométrie algébrique au cours des cinq dernières années. Les travaux récents de Kai sur les empilements graduées différentiels est une contribution extrêmement importante de la construction des espaces de modules étendus.

Kai Behrend prononcera la conférence Coxeter-James 2001 à l'Université York (Toronto) en décembre 2001.


Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

M. Jonathan Borwein
Président
Société mathématique du Canada
Tél. : (604) 291-3070
Courriel :
president@smc.math.ca

OU

M. Graham P. Wright,
Directeur administratif
Société mathématique du Canada
Tél. : (613) 562-5702
Courriel : directeur@smc.math.ca


© Canadian Mathematical Society, 2014 : https://cms.math.ca/