CMS/SMC
Société mathématique du Canada
www.smc.math.ca
Société mathématique du Canada
  location:  À propos de la SMCcommuniqués
À propos de la SMC        
CMS/SMC
COMMUNIQUÉ — Le 27 mars 2012

Société mathématique du Canada

COMMUNIQUÉ
Le 27 mars 2012

UN PROFESSEUR DE QUEEN’S UNIVERSITY RECONNU POUR L’EXCELLENCE EN RECHERCHE

Gregory Smith recevra le prix Coxeter-James 2012 de la SMC

OTTAWA (Ontario) — La société mathématique du Canada (SMC) a le plaisir d’annoncer que Roland Speicher de Queen’s University est le lauréat du prix Jeffrey-Williams pour 2012. Le prix lui sera remis au mois de décembre, au cours de la réunion d’hiver de la SMC, à Montréal.

Le prix Coxeter-James a été créé en 1978 afin de souligner la contribution exceptionnelle de jeunes mathématiciens qui se sont distingués dans le domaine de la recherche en mathématique. Le prix porte le nom des présidents antérieurs de la SMC, Donald Coxeter, qui est considéré comme le géomètre le plus connu au monde et Ralph Duncan James, un des premiers à appuyer la SMC et homme qui a beaucoup contribué au développement des mathématiques au Canada.

« Monsieur Smith a apporté une grande contribution à de nombreux domaines des mathématiques et s’est montré fort doué pour relever des problèmes dans son domaine de recherche, découvertes susceptibles d’ouvrir la voie à de nouveaux progrès, a indiqué Lia Bronsard, présidente du Comité de recherche de la SMC. Il fait partie intégrante de la communauté des mathématiques du Canada et mérite vraiment ce prix ».

La recherche de M. Smith porte sur les « variétés combinatoires », les objets fondamentaux à la croisée de l’algèbre, de la combinatoire et de la géométrie. Les variétés combinatoires représentent une grande partie des objets géométriques importants associés à l’algèbre commutative, à la théorie de la représentation et à la physique mathématique. Leur nature explicite fait d’elles un excellent fondement pour mettre à l’épreuve les théories et les conjectures générales, de même que pour l’expérimentation computationnelle.

Ce domaine de recherche fait partie du domaine de la géométrie algébrique et est devenu important récemment pour ses applications en informatique quantique et en science informatique, notamment en regard de la complexité computationnelle. Le domaine de la géométrie algébrique a trouvé des applications, entre autres, en théorie d’optimisation, en biologie mathématique, en théorie de codage et en cryptographie, en transformation d’images et de signaux, en structures réseau et en statistique algébrique.

Ses documents de recherche sont bien souvent cités par d’autres mathématiciens. On en fait l’éloge pour leur clarté et leur accessibilité. « Monsieur Smith est particulièrement doué pour rendre compréhensibles et calculables des problèmes complexes », a indiqué M. Ram Murty, chef du Département de mathématiques et de statistiques à Queen’s University.

Monsieur Smith est également connu pour ses nombreuses contributions à Macaulay2, logiciel qui appuie la recherche en géométrie algébrique et en algèbre commutative. Les outils de recherche qu’il a mis au point pour le système sont particulièrement utiles pour recueillir des preuves heuristiques, établir des patrons et explorer des pathologies. Un large éventail d’utilisateurs s’en servent, y compris des physicistes, des combinatorialistes, des experts en algèbre et des géomètres.

Monsieur Gregory Smith a obtenu son baccalauréat en sciences de Queen's University en 1995, sa maîtrise de Brandeis University en 1997 et son doctorat de la University of California at Berkeley en 2001. Il est actuellement professeur agréé au Département de mathématiques et de statistiques à Queen's University. Il a occupé des postes postdoctoraux et de scientifique visiteur à la Columbia University à New York, à la Mathematical Sciences Research Institute (MSRI) à Berkeley, au Royal Institute of Technology (KTH) à Stockholm et au Mittag-Leffler Institute en Suède. En 2007, il a été lauréat du prix André Aisenstadt du Centre de recherches mathématiques (CRM).

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

Jessica St-James
Communications et projects spéciaux
Société mathématique du Canada
(613) 722-2662 poste 728
commsp@smc.math.ca
ou Lia Bronsard
Représentant du Canada, CIEM
McMaster University
905-525-9140 poste 23418
bronsard@mcmaster.ca

À propos de la Société mathématique du Canada (SMC)

La Société mathématique du Canada est la principale organisation canadienne à avoir pour but premier d’encourager et de favoriser la découverte, l’apprentissage et l'application des mathématiques. Ses activités portent sur l’éventail complet des mathématiques, y compris : les réunions scientifiques, les publications de recherche et la promotion de l’excellence en enseignement de la mathématique à tous les niveaux. La SMC commandite annuellement des prix en mathématique et des prix soulignant les réalisations exceptionnelles.


© Société mathématique du Canada, 2014 : http://smc.math.ca/