CMS/SMC
Société mathématique du Canada
www.smc.math.ca
Société mathématique du Canada
  location:  À propos de la SMCcommuniqués
À propos de la SMC        
CMS/SMC
COMMUNIQUÉ — Le 9 mars 2010

Société mathématique du Canada

COMMUNIQUÉ
Le 9 mars 2010

UN CHERCHEUR MATHÉMATICIEN EST LAURÉAT D’UN PRIX NATIONAL PRESTIGIEUX

Kai Behrend se verra décerner le prix Jeffery-Williams 2011 de la SMC pour l’excellence en matière de recherche

OTTAWA, Ontario — La Société mathématique du Canada (SMC) a le plaisir d’annoncer que Kai Behrend de la University of British Columbia est lauréat du prix Jeffery-Williams 2011, qui souligne la contribution exceptionnelle de ce dernier à la recherche. Kai Behrend recevra son prix au cours de la réunion d’été de la Société au mois de juin 2011.

Le prix Jeffery-Williams a été inauguré en 1968 dans le but de souligner la contribution exceptionnelle de mathématiciens établis à la recherche en mathématique. Le premier prix a été décerné en 1968 et nommé en partie en hommage à Ralph Lent Jeffery, quatrième président de la SMC, qui, en appuyant continuellement la recherche, a fait une contribution exceptionnelle au domaine des mathématiques au Canada. Le prix porte également le nom de Lloyd Williams, qui a contribué de manière déterminante à la création de l’organisation prédécesseur de la SMC.

En annonçant ce prix, Tony Lau, président de la SMC a noté que « M. Behrend est l’un des plus illustres experts mondiaux de la théorie des empilements algébriques et de la géométrie des espaces de modules d'applications stables. Ce prix souligne non seulement sa contribution substantielle à la recherche, surtout en géométrie algébrique, mais également l’excellence de sa recherche. »

« Le travail de M. Behrend relativement à la théorie de Gromov-Witten, de la théorie de Donaldson-Thomas et de la catégorie fondamentale virtuelle a laissé une grande marque durable sur le domaine de la géométrie algébrique, de noter David Brydges, président du Comité de recherche de la SCM. En particulier, son article pour le journal de Duke de 1996 (co-rédigé avec Manin) et ses deux publications de 1997 dans le journal Inventiones (un avec Fantechi) figurent parmi les ouvrages les plus fréquemment cités sur le sujet. »

Aujourd’hui, pratiquement tous les écrits sur la théorie de Gromov-Witten, qui est une incarnation mathématique de la théorie des cordes, sont fondés de manière quelconque sur les ouvrages de M. Behrend. Sa récente publication dans le journal Annals sur la géométrie micro-locale et la théorie de Donaldson-Thomas a révolutionné le domaine. Les invariantes de Donaldson-Thomas sont des invariantes fondamentales des « trois plis » Calabi-Yau. Son article dans le journal Annals admet l’usage de techniques topologiques pour calculer les invariantes et a changé la façon dont les gens perçoivent ces invariantes. L’usage qu’a fait M. Behrend de la géométrie micro-locale pour étudier la classe virtuelle fondamentale était fort ingénieux et sans précédent dans le domaine des mathématiques et de la physique. Cela lui a permis de découvrir ce qu’on appelle maintenant la « fonction Behrend », une fonction à valeur d’entier relatif fondamentale dans toute variété complexe ou modèle, qui fournit des détails subtils au sujet des singularités.

Kai Behrend a obtenu sa maîtrise de la University of Oregon en 1984. Il a fait du travail de deuxième cycle sous la direction de G. Harder à Bonn et de M. Ogus à Berkeley, a reçu son diplôme de la University of Bonn en 1989 et un doctorat de la University of California à Berkeley en 1991. Il a été instructeur Moore à la Massachusetts Institute of Technology, et après avoir fait ses travaux postdoctoraux à cet établissement et à la Max-Planck Institute, il s’est joint à la University of British Columbia en 1995 à titre de professeur de mathématique. Il a également occupé divers postes comme professeur invité au Max-Planck-Institut für Mathematik, à Bonn et à la Research Institute for Mathematical Sciences, à Kyoto, au Japon.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

David Brydges, président
Comité de recherche de la SMC
Département des mathématiques
Université de la Colombie-Britannique
Vancouver (Colombie-Britannique)
Tél. : (604) 822-3620
Adresse électronique : pres-resc@smc.math.ca
ou Anthony To-Ming Lau, président
Société mathématique du Canada
Département des sciences mathématiques et statistiques
Université de l'Alberta
Edmonton, Alberta
Tél. : (780) 492-3396
Adresse électronique : president@smc.math.ca

Au sujet de la Société mathématique du Canada (SMC)

La SMC est la principale organisation canadienne à avoir pour but premier d’encourager et de favoriser la découverte, l’apprentissage et l'application des mathématiques. Ses activités portent sur l’éventail complet des mathématiques, y compris : les réunions scientifiques, les publications de recherche et la promotion de l’excellence en enseignement de la mathématique à tous les niveaux. La SMC commandite annuellement des prix en mathématique et des prix soulignant les réalisations exceptionnelles.


© Société mathématique du Canada, 2014 : http://www.smc.math.ca/