CMS/SMC
Société mathématique du Canada
www.smc.math.ca
Société mathématique du Canada
  location:  À propos de la SMCcommuniqués
À propos de la SMC        
COMMUNIQUÉ
12 mars 2004

LA SMC SOULIGNE LES RÉALISATIONS EXCEPTIONNELLES DE QUATRE MATHÉMATICIENS

La Société mathématique du Canada (SMC) décerne le prix Krieger-Nelson 2005 à Barbara Keyfitz (Houston), le prix Jeffery-Williams 2005 à Edward Bierstone (Toronto) et Pierre Milman (Toronto) et le prix Coxeter-James 2004 à Izabella Laba (UBC).


Lauréat du prix Krieger-Nelson 2005 de la SMC : Dr. Barbara Keyfitz (Université de Houston)

Le prix Krieger-Nelson rend hommage aux mathématiciennes qui se sont distinguées par l'excellence de leur contribution à la recherche mathématique. Le prix a été décerné pour la première fois en 1995.

Barbara Keyfitz a fait une contribution approfondie et originale dans le domaine des équations aux dérivées partielles non linéaires. Elle s'intéresse particulièrement aux systèmes hyperboliques de lois de conservation et aux équations d'évolution qui changent de type. De tels systèmes sont caractéristiques de modèles d'écoulement multiphase en milieux poreux et d'écoulement biphasé compressible et incompressible.

À plusieurs reprises au cours de sa carrière, elle a été la première à s'attaquer aux problèmes les plus ardus du domaine. En proposant une nouvelle technique puissante liée aux problèmes aux limites libres pour approfondir la compréhension des chocs transsoniques, elle a ouvert la voie à une nouvelle orientation de recherche. Barbara Keyfitz a également étudié les problèmes de bifurcation dans les équations de réaction-diffusion, notamment dans la théorie des ondes de choc. Elle a par exemple réussi à adapter des techniques de la dynamique des champs vectoriels au problème de l'admissibilité des ondes de choc, qui est un problème de longue date en mathématiques appliquées.

En ce moment, elle travaille en collaboration avec Suncica Canic et Eun Heui Kim à l'analyse de solutions autosimilaires de systèmes de lois de conservation dans des dimensions bispatiales.

Barbara Keyfitz a obtenu son baccalauréat de l'Université de Toronto en 1966, et son doctorat, sous la direction de Peter Lax, à l'Institut Courant en 1970. Après avoir occupé des postes dans divers établissements (Columbia, Princeton et Arizona State), elle est en ce moment titulaire de la chaire d'enseignement John and Rebecca Moores à l'Université de Houston. Elle est membre de l'AAAS et continue de siéger au conseil de rédaction de nombreuses revues mathématiques, y compris celui du SIAM Journal of Applied Mathematics.

Barbara Keyfitz a dirigé des thèses et des stages postdoctoraux d'une génération entière de mathématiciens, et a collaboré à des projets de toute sorte. Elle continue de jouer un rôle important dans la promotion des mathématiques et d'aider les jeunes mathématiciens de partout.

Dr. Barbara Keyfitz présentera la Conférence Krieger-Nelson à la Réunion d'été de la SMC à l'Université de Waterloo en juin 2005.


Lauréat du prix Jeffery-Williams 2005 de la SMC :   Dr. Edward Bierstone et Dr. Pierre Milman (Université de Toronto)

Le prix Jeffery-Williams rend hommage aux mathématiciens ayant fait une contribution exceptionnelle à la recherche mathématique.

Edward Bierstone et Pierre Milman sont les colauréats de ce prix en raison de l'excellence de leur travail dans le domaine des propriétés analytiques et géométriques des espaces singuliers.

Ensemble, ils ont trouvé une preuve exceptionnellement courte et ingénieuse du théorème d'Hironaka sur la résolution des singularités. En transformant ainsi un résultat qui faisait figure de monument à contempler en un instrument pratique, ils ont jeté un éclairage nouveau sur le processus de résolution et l'ont rendu plus accessible, tout en étendant sa portée et celle de ses applications à une gamme d'espaces beaucoup plus large.

En collaboration avec Wieslaw Pawlucki, ils ont aussi fait considérablement progresser le problème classique posé par Whitney sur les extensions différentiables à tout l'espace ambient de fonctions définies sur des sous-ensembles.

MM. Bierstone et Milman ont en outre contribué de façon importante à la géométrie des ensembles sous-analytiques et semi-analytiques, en étudiant leur relation aux fonctions différentiables. On s'attend à ce que leurs méthodes leur permettent, ainsi qu'à d'autres, de découvrir de nouvelles caractéristiques importantes des espaces singuliers.

Edward Bierstone a obtenu son baccalauréat ès sciences de l'Université de Toronto en 1969 et son doctorat de l'Université Brandeis en 1973, sous la direction de Richard S. Palais. Il est retourné à Toronto comme professeur en 1973 et y est titulaire depuis 1982.

Edward Bierstone a été tour à tour membre de l'Institut des Hautes Études Scientifiques de Bures-sur-Yvette, en France, membre de l'Institut des études supérieures de Princeton, et professeur invité dans des établissements brésiliens et français. Il est devenu membre de la Société royale du Canada en 1992, il a reçu le prix d'excellence en enseignement de la Faculté des arts et des sciences de l'Université de Toronto en 1996, et il est devenu membre (fellow) de l'Institut Fields en 2002. M. Bierstone a présidé le comité de sélection des subventions du CRSNG, Mathématiques pures et appliquées A (336), pour l'exercice 1999-2000. En 2000, il a également présidé le comité de mises en candidature du comité directeur de réaffectation des fonds du CRSNG en mathématiques.

Pierre Milman a obtenu son baccalauréat de l'Université de Moscou en 1967, et son doctorat de l'Université de Tel-Aviv en 1975, après un intermède de plusieurs années, où il a occupé un poste de chercheur à l'Institut de physique chimique de Moscou, devenu ensuite l'Institut de physique des solides.

En 1975, il est arrivé à l'Université de Toronto en tant que chargé de cours et assistant de recherche. Après avoir été professeur adjoint en visite à l'Université Purdue de 1978 à 1980, il est retourné à l'Université de Toronto, d'abord à titre de boursier de recherche du CRSNG jusqu'en 1985, puis comme professeur adjoint. Il est devenu professeur titulaire en 1986. Pierre Milman est devenu membre de la Société royale du Canada en 1997, et il a obtenu une bourse de recherche Killam en 2000.

La Conférence Jeffery-Williams sera présentée à la Réunion d'été 2005 en juin à l'Université de Waterloo.


Lauréat du prix Coxeter-James 2004 : Dr. Izabella Laba (Université de la Colombie-Britannique)

Le prix Coxeter-James rend hommage aux jeunes mathématiciens qui se sont distingués par l'excellence de leur contribution à la recherche mathématique.

Izabella Laba est une jeune analyste exceptionnelle qui s'intéresse à l'analyse harmonique, à la combinatoire et à la physique mathématique. Ses travaux touchent un large éventail allant du calcul pseudo-différentiel au théorème de Szemerédi, en passant par d'importantes contributions à la théorie de la diffusion quantique et à la combinatoire géométrique.

Dans sa thèse de doctorat, Izabella Laba a fait une importante contribution à la théorie de la diffusion de N-particules dans un champ magnétique constant, en abordant la question de la complétude asymptotique de divers hamiltoniens, et les potentiels décroissants dans l'équation non linéaire de Schrödinger. Elle a poursuivi ces travaux en collaboration avec Christian Gérard, et ils ont d'ailleurs présenté ensemble leurs résultats dans un ouvrage publié en 2002.

Les travaux d'Izabella Laba abordent également la conjecture de Kakeya sur les dimensions Hausdorff et Minkowski des ensembles de Besicovitch. Ses travaux en collaboration avec Nets Katz et Terence Tao sont considérés comme une véritable percée, car ils éliminent un obstacle naturel à l'amélioration des contributions précédentes de Thomas Wolff et Jean Bourgain.

En ce moment, elle concentre ses recherches sur la théorie combinatoire des nombres et la théorie de la mesure. En particulier, elle construit avec Michael T. Lacey de grands ensembles d'entiers sans k-progression et, de concert avec Mihail N. Kolountzakis, elle étudie les pavages périodiques et les domaines spectraux de l'espace euclidien.

En 1986, Izabella Laba a obtenu une maîtrise ès sciences de l'Université de Wroclaw, en Pologne. Après trois ans d'assistanat de recherche et d'enseignement à cette université, elle est arrivée à l'Université de Toronto en 1989, où elle a décroché un doctorat sous la direction d'Israel Michael Sigal. Sa thèse, déposée en 1994, s'intitulait « N-particle Scattering in Constant Magnetic Fields ».

Elle a occupé un poste de professeur adjoint à UCLA (University of California at Los Angeles) de 1994 à 1997, et à Princeton de 1997 à 2000. En juillet 2000, elle est entrée à UBC (University of British Columbia) en tant que professeur adjoint, et y a obtenu sa permanence deux ans plus tard.

Dr. Izabella Laba présentera la Conférence Coxeter-James à la Réunion d'hiver de la SMC à l'Université McGill en Décembre 2004.


Pour plus d'information, veuillez contacter:

Dr. Christiane Rousseau, Présidente
Société mathématique du Canada
Tel : (514) 343-7729
president@smc.math.ca
  ou   Dr. Graham P. Wright, Directeur administratif
Société mathématique du Canada
Tél : (613) 562-5702
Cel : (613) 290-3046
directeur@smc.math.ca

© Société mathématique du Canada, 2014 : https://smc.math.ca/